Crowdfunding immobilier

10 Nov    Immobilier
crowdfunding immobilier

Appelé aussi financement participatif, le crowdfunding a fait son entrée sur le marché immobilier il y a près d’une décennie. Il s’agit d’un système de financement qui permet d’acquérir un bien immobilier via une plateforme exclusivement en ligne. Mode de fonctionnement, les plateformes qui en proposent, risques, avantages et inconvénients, l’essentiel du crowdfunding est mis à votre disposition ci-après.

Présentation et principe de fonctionnement du crowdfunding

Le crowdfunding immobilier ou encore financement participatif est apparu aux Etats-Unis en 2010, puis en Europe quelques années plus tard. C’est une nouvelle forme d’investissement permettant de construire ou acheter un bien immobilier par l’intermédiaire d’une plateforme virtuelle. Le principe consiste à rassembler des fonds de plusieurs personnes dans le cadre d’une opération immobilière. Cette nouvelle forme d’investissement donne la possibilité à tout particulier de prendre part à ces opérations à partir de 1 000 €. Ces opérations sont faites sur des plateformes. Ces dernières mettent en relation les porteurs de projets immobiliers et des particuliers investisseurs. De manière pratique, cette opération se déroule de la manière suivante.
Un opérateur partage son projet immobilier par le biais d’une plateforme de crowdfunding, ensuite, la plateforme fait appel à des investisseurs particuliers qui prêteront de l’argent pour une durée de 6 à 36 mois. Le capital investi est remboursé à l’échéance avec des bénéfices (entre 5 et 12% du capital investi).
Investir dans un projet immobilier via le crowdfunding ne fait pas de vous un co-propriétaire de ce bien. Vous aidez un promoteur à financer son opération, à l’issue de laquelle vous recevrez votre argent investi avec des bénéfices.
Les plateformes étudient au préalable la capacité financière du promoteur, la faisabilité du projet et vérifient si le promoteur est en règle vis-à-vis de la loi. Certaines plateformes se penchent souvent sur la forme juridique adoptée par les promoteurs qui engage généralement la responsabilité indéfinie et solidaire des investisseurs vis-à-vis des dettes du promoteur. 
Le crowdfunding permet de financer et réaliser différents projets immobiliers tels que l’achat, la construction, la rénovation, la location.
Le capital obtenu par un financement participatif peut constituer également une caution pour un emprunt bancaire concernant des opérations immobilières.

Avantages du crowdfunding immobilier

Si cette nouvelle forme d’investissement dans l’’immobilier a gagné du terrain, c’est relativement en raison de ses nombreux avantages. Injecter de l’argent dans le crowdfunding présente les avantages suivants :

Rendement attrayant

Les taux de rendement annuel dans un investissement participatif immobilier varient de 5 à 12 % du capital investi. C’est un investissement assez attractif sur le court terme puisqu’au bout de 6 mois minimum, vous pouvez percevoir vos intérêts sur investissement.

Un investissement accessible à tous

Les investissements dans le crowdfunding sont possibles dès 1 000 € pour la plupart des plateformes. Ce qui donne la possibilité au citoyen moyen d’investir et aussi sans payer de frais de placement. Cette forme d’investissement est ouverte à tout le monde sans tenir compte du statut professionnel et personnel.

Un investissement sans contrainte

En investissant dans le crowdfunding, vous n’effectuez aucune démarche administrative, vous ne faites pas de suivi de travaux. Tout ce que vous avez à faire c’est d’apporter votre argent. Vous recevez chaque trimestre des rapports détaillés sur l’avancement des travaux du projet dans lequel vous avez investi. Cette activité est faite uniquement en ligne, vous pouvez investir où que vous soyez.

Inconvénients du crowdfunding immobilier

Comme toute opération, le crowdfunding immobilier comporte également des inconvénients. Vous avez :

L’incapacité de remboursement en cas d’échec du projet

Plusieurs événements (incendies, mauvaise gestion, éboulement, écroulement, etc) peuvent entraver la réalisation des travaux. Ce qui entraîne automatiquement la perte du capital investi. Il sera difficile, voire impossible pour le promoteur de rembourser les investisseurs.

Difficulté de cession des titres immobiliers acquis en crowdfunding

Les titres obtenus par un investissement participatif se vendent difficilement, contrairement à ceux des titres boursiers.

Crowdfunding immobilier, quelques conseils pour faire un bon investissement

Le crowdfunding immobilier est une opération qui n’est pas sans risques. Pour ce fait, il y a des paramètres à étudier avant d’investir son argent dans une telle opération.
Premièrement, il faut étudier le projet pour connaître sa rentabilité, s’assurer qu’il est situé dans une zone où le secteur de l’immobilier se porte à merveille. Ensuite, vérifier la fiabilité de ce projet, s’assurer qu’il respecte toutes les formalités administratives, notamment le permis de construire. Il ne faut surtout pas oublier de mener des recherches sur le promoteur, savoir s’il n’a pas d’antécédents avec le fisc et d’autres investisseurs.
Un autre élément à prendre en compte, il s’agit de la fiabilité de la plateforme qui propose un crowdfunding. Certaines sont référencées dans le secteur, vous avez par exemple :

Anaxago Immobilier

Créée en 2012, Anaxago est l’une des premières plateformes à proposer des financements participatifs en France. En 2014, elle a obtenu un agrément de l’Autorité en charge de réguler le secteur des investissements participatifs.

Wiseed

Wiseed est une société immobilière créée en 2008. Elle détient une plateforme de crowdfunding, un investissement participatif qu’elle utilise pour financer ses propres projets immobiliers.
Wiseed est la première plateforme d’investissement participatif en capital en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *