Crédit hypothécaire : Le guide complet

9 Juin    Immobilier
Le crédit hypothécaire

Êtes-vous propriétaire de biens immobiliers ? Souhaitez-vous agrandir votre patrimoine immobilier ? Vous avez pris des renseignements et on vous a peut être donné l’information selon laquelle le crédit hypothécaire pourrait vous permettre d’atteindre votre objectif. Cependant, vous êtes un peu réticent(e) face à l’idée d’y recourir. Vous êtes donc à la recherche d’informations complémentaires pour vous aider à mieux vous décider. Alors, pour vous faciliter la tâche, nous vous proposons dans cet article de retrouver un résumé de tous les renseignements concernant le crédit hypothécaire.

Définition crédit hypothécaire

Il se définit comme étant un crédit accordé par un établissement financier (banque ou société de crédit) à des propriétaires (particuliers ou professionnels) de biens immobiliers sous réserve de la mise en hypothèque de ce patrimoine immobilier.
La mise en hypothèque peut être réalisée sur le patrimoine pour lequel le crédit est sollicité ou sur un ou plusieurs autres biens immobiliers appartenant au demandeur.
S’il arrive que l’emprunteur ne soit plus à même d’honorer les mensualités de remboursement du crédit hypothécaire, l’établissement financier procédera à la vente du bien immobilier mis en garantie en vue de se faire rembourser.

Différents types de crédit hypothécaire

Il existe plusieurs types de crédits hypothécaires possibles et chacun d’eux présente des caractéristiques particulières que nous vous expliquons ci-dessous.

Le crédit hypothécaire avec capacité de rachat

Dans ce type de crédit hypothécaire, l’emprunteur a la capacité de racheter son bien hypothéqué au bout d’une période allant de 6 mois à 5 ans. Aussi appelé vente à réméré, ce type de crédit hypothécaire est peu connu des propriétaires de patrimoine immobilier.

Le Crédit hypothécaire avec caution pour les seniors

Cette sorte de crédit hypothécaire concerne essentiellement les seniors c’est-à-dire les personnes âgées de plus de 60 ans. L’établissement financier qui leur octroie le prêt s’assure qu’en plus du bien immobilier mis en hypothèque les seniors versent une caution.

Le crédit hypothécaire viager

Il concerne essentiellement des propriétaires de biens immobiliers n’ayant pas accès à un emprunt à cause d’une insuffisance de revenus ou de problèmes de santé. Pour ce type de crédit, le bien immobilier hypothéqué peut constituer une résidence principale ou une résidence locative mais non un terrain sur lequel vous désirez construire.

Le crédit hypothécaire

Pourquoi contracter un crédit hypothécaire ?

Plusieurs motifs peuvent inciter un individu à contracter un prêt hypothécaire. Retrouvez ci-après une sélection des raisons les plus courantes.

  • Pour des besoins d’ordre familial et/ou privé
    • S’offrir un véhicule par exemple ;
    • Effectuer des travaux de rénovation de grande envergure de son logement ;
    • Verser des dédommagements financiers dans le cas d’un divorce pour ne pas être contraint à vendre un bien immobilier personnel ;
    • Payer les frais des études universitaires de ses enfants.
  • Pour des besoins professionnels tels que :
    • Disposer d’une trésorerie afin de combler votre besoin en fond de roulement ;
    • Payer pour les dépenses nécessaires à l’obtention d’un nouveau brevet ;
    • Subventionner les campagnes de lancement des nouveaux produits ;
    • Obtenir des parts sociales supplémentaires et/ou d’augmenter le capital ;
    • Acquérir de nouveaux locaux pour votre entreprise ;
    • Payer les frais de certains travaux d’aménagement par exemple dans votre entreprise.
  •  Pour des questions liées à la gestion de votre patrimoine immobilier telles que :
    • Faire face à un dédommagement financier vis-à-vis d’un locataire que vous souhaitez expulser de votre bien immobilier afin de le revendre dans de meilleures conditions ;
    • Apporter les fonds nécessaires pour l’acquisition d’une résidence à l’étranger ;
    • Remplir les formalités afin d’assurer la transmission de son patrimoine, telles que : le règlement du coût de l’acquisition de la nue-propriété, le paiement des droits correspondants (donation et succession).

Les biens immobiliers éligibles au crédit hypothécaire

Comme indiqué dans la définition du crédit hypothécaire, c’est une option qui sied aux propriétaires de patrimoine immobilier. Cependant, ce ne sont pas tous les biens immobiliers qui sont concernés.
En effet, le crédit hypothécaire prend en compte les biens immobiliers suivants :

  • Résidences principales ;
  • Résidences secondaires ;
  • Résidences locatives ;
  • Biens complexes ou des biens qui sont à la fois propres et communs.

En définitive, il faut retenir que le crédit hypothécaire concerne exclusivement un patrimoine immobilier destiné à l’habitation et non aux biens à caractère commercial ou locatif.

Fonctionnement du Prêt hypothécaire

A l’instar du crédit classique, le crédit hypothécaire possède des modalités, une durée et également un montant.

  • Modalités

En ce qui concerne les modalités, il est possible d’effectuer le remboursement du crédit par anticipation ou suivant des mensualités. En plus de cela le taux du prêt hypothécaire peut être variable ou fixe.
Effectuer le remboursement du crédit hypothécaire sur la base d’un taux fixe revient à se conformer au taux décidé par les deux parties lors de la conclusion du contrat. Ce type de remboursement est plus rassurant car vous avez connaissance de ce que vous devez verser chaque mois pendant la période du remboursement du prêt.
Quant au remboursement basé sur un taux variable, il se fait suivant un taux qui fluctue selon l’évolution d’un indice en rapport avec les changements qui surviennent dans le marché immobilier.
Dans le cas où le bien immobilier mis en hypothèque est vendu, le crédit peut être remboursé par anticipation mais il est également envisageable de bénéficier d’une hypothèque de remplacement sur un autre bien immobilier.

  • Durée

Le crédit hypothécaire peut être contracté pour une période plus ou moins longue et dépend du taux d’endettement sollicité par le demandeur. Rappelons que ce taux considère les revenus du demandeur mis en rapport avec ses charges.
En général, le temps de remboursement d’un crédit hypothécaire est plus long que celui d’un crédit classique. Il s’étend sur 20 et 25 ans.
Pour ce qui concerne la durée du crédit, la restriction majeure est relative à la dernière mensualité. Elle doit en effet avoir lieu avant les 90 ans du demandeur.

  • Montant

Le montant du crédit hypothécaire est en grande partie fonction de la valeur du bien que vous souhaitez mettre en hypothèque.
Cette valeur est déterminée à la suite d’une étude d’un expert immobilier.
La valeur du bien étant appréciée, le coût du crédit hypothécaire est fixé à un taux de 50 à 80% de la valeur nette.

Le crédit hypothécaire

Avantages et inconvénients du crédit hypothécaire

Les personnes propriétaires de patrimoine immobilier qui souscrivent à un crédit hypothécaire doivent savoir que cela comprend des avantages et des inconvénients.

Avantages

  • le crédit hypothécaire donne l’occasion au demandeur d’accroitre sa capacité d’endettement ;
  • le temps de remboursement du crédit est généralement long (plus de 30 ans parfois). Ce qui laisse la possibilité à l’emprunteur de rembourser à son rythme ;
  • l’utilisation que le demandeur veut faire du prêt n’est pas toujours restrictive. Cela peut être utilisé pour financer tout type de bien voire même servir de crédit à la consommation
  • la possibilité de procéder à un remboursement anticipé sans pénalités.

Inconvénients

  • Hypothéquer son bien engendre des frais parfois très élevés
    • Les honoraires du notaire ;
    • taxe liée à la publicité immobilière ;
    • rémunération du gardien ;
    • dépenses supplémentaires (frais de courtage, de dossier et de garantie).
  • les coûts liés à la mainlevée de l’hypothèque, qui incombent généralement au demandeur.

Comment souscrire à un crédit hypothécaire

Afin de vous aider à mieux vous préparer à défendre votre dossier de candidature auprès des établissements financiers pour l’obtention de votre crédit hypothécaire, nous vous donnons quelques pistes de réflexion.

Évaluer votre capacité de remboursement

Le demandeur doit apporter des preuves qu’il est capable d’honorer le remboursement dans les délais sans difficulté. Ceci correspond à obtenir un taux d’endettement de moins de 30 %.
Pour estimer votre taux d’endettement prenez en compte les éléments ci-après :

  • Faites la somme du montant de vos crédits déjà contractés : prêt immobilier ou crédit à la consommation ;
  • Ensuite cumulez vos entrées financières sur lesquels s’appliquent les déductions fiscales ;
  • Et enfin effectuez le rapport entre les mensualités et les revenus. Le résultat obtenu équivaut au taux d’endettement.

Estimez le plafond du crédit hypothécaire

Pour estimer le montant que votre crédit hypothécaire ne peut excéder, vous pouvez confier la tâche à des experts immobiliers ou à un notaire à moins que vous ne soyez vous-même un expert en la matière.

Faire la demande du crédit hypothécaire

Pour solliciter un crédit hypothécaire, vous pouvez vous rapprocher d’une banque ou d’une société de crédit. Ces établissements demandent généralement les documents ci-dessous :

  • Une preuve justificative de propriété ;
  • Le verdict de l’évaluation de la valeur du bien réalisée par un professionnel (notaire ou agent immobilier) ;
  • Le relevé d’identité bancaire des 6 derniers mois ;
  • Vos 3 dernières fiches de paie si vous êtes employé ou vos dernières factures établies si vous êtes un professionnel.

Pour obtenir plus de précisions sur les documents à fournir vous pouvez contacter les établissements de votre choix.

Quelles précautions prendre vis-à-vis du crédit hypothécaire ?

Si vous ne souhaitez pas que vos biens ne soient saisis en cas d’incapacité de remboursement du crédit hypothécaire, il vous est possible de vous mettre à l’abri en concluant une assurance emprunteur. Ce type d’assurance tient généralement compte de votre condition financière, professionnelle et personnelle afin de vous accorder des garanties.
En effet, c’est une assurance qui a la particularité de prendre en charge l’ensemble ou une partie du remboursement d’un prêt pour des raisons de décès, d’invalidité physique ou mentale d’une longue durée, de licenciement ou de chômage temporaire.
Pour souscrire à l’assurance emprunteur, vous devez contacter une maison d’assurance qui va vous inviter à renseigner des formulaires en vue de juger de votre état de santé. A la suite de l’analyse des réponses elle vous communiquera la suite des étapes à accomplir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *