Ce site est un service privé d’information distinct des marques ou organismes officiels et non-affilié à ceux-ci.

Ascenseur : les principales infos

Déc 3, 2021 | Immobilier | 0 commentaires

Plus de 150 ans après son décès, Elisha Otis reste vivant dans la mémoire des hommes, et même très actif. Vous l’avez certainement deviné, Otis est l’inventeur de l’ascenseur, et cela depuis 1854. Dans notre société moderne, l’ascenseur est un outil incontournable du fait de son utilité quasi indispensable. Il peut se définir comme un élévateur vertical qui permet de rallier les différents paliers d’un bâtiment de façon générale. Ainsi, vous pourrez en retrouver dans les tours, dans les immeubles, mais également dans quelques habitats.

Pourquoi installer un ascenseur et à combien s’élèvent les frais de son installation ? Ce sont là quelques questions que vous vous posez certainement. Si tel est le cas, nous vous invitons à parcourir attentivement cet article dans lequel nous vous éclairons sur ce sujet qui reste d’actualité en France.

Pourquoi installer un ascenseur ?

L’ascenseur est un aménagement obligatoire pour certains bâtiments. En effet, à partir de 2 étages (comme nous vous l’avons déjà indiqué), vous êtes tenu d’en installer un.. Voici quelques avantages qui peuvent vous inciter à installer un ascenseur dans votre maison ou dans votre bâtiment.

Les avantages

L’ascenseur permet aux personnes à mobilité réduite de se déplacer de façon aisée non seulement dans le bâtiment habité, mais également dans la maison. Loin d’être un luxe, il est donc une nécessité pour les seniors ainsi que les personnes en situation de handicap. Ce n’est pas tout : même si vous ne présentez aucun problème de mobilité, il vous permet également d’aller plus vite et de gagner du temps. En outre, il vous permet d’optimiser votre énergie, notamment lorsque vous devez transporter des charges lourdes (comme lors d’un déménagement) ou des marchandises.

L’ascenseur est un vecteur de productivité. En effet, si placé dans un bâtiment professionnel, il facilite des déplacements plus rapides d’étage à étage et permet donc aux employés de gagner un temps non négligeable. Il présente également une valeur ajoutée à votre bien immobilier si vous êtes propriétaire ! Sans oublier qu’un immeuble ou une résidence dotés de plusieurs étages seront bien plus attractifs avec un ascenseur.

Les inconvénients

Aussi surprenant que cela puisse paraître, installer un ascenseur présente quand même quelques inconvénients. D’abord (et il fallait s’y attendre), son utilisation augmente la consommation en énergie. L’ascenseur privatif par exemple à la mauvaise réputation de consommer beaucoup d’électricité. De plus, si vous n’avez pas d’activité physique régulière, la marche peut être une bonne alternative que vous prive l’ascenseur. Surtout lorsqu’il s’agit des personnes qui possèdent un vieil ascenseur dans leurs domiciles. De plus, un ascenseur qui se bloque peut être une source énorme d’angoisse et de peur qui peut en décourager plus d’un quant à son utilisation.

Les différents modèles et le coût

Si les ascenseurs sont tous conçus avec le même objectif, il en existe de plusieurs types.

Les différents modèles

Il existe 2 principaux types d’ascenseurs qui peuvent être installés dans les habitations ou dans les immeubles. Il s’agit des ascenseurs classiques et des mini-ascenseurs, plus communément appelés ascenseurs privatifs.

Les « classiques » sont installés pour faciliter l’accès des locataires ou copropriétaires aux différents appartements. Vous pourrez en trouver de plusieurs dimensions, qui déterminent le nombre de personnes qui peuvent y accéder en une fois. À cet effet, les classiques sont classés par niveaux qui vont de 1 à 3 en fonction de leurs caractéristiques.

La dimension de la cabine d’un ascenseur de niveau 1 est estimée à 1 m x 1,25 m : il peut prendre jusqu’à 6 personnes. Ensuite, nous avons le niveau 2 avec 1,1 m x 1,4 m comme dimension de cabine. Le poids maximal admis pour ce type d’ascenseur est de 650 kg, soit 8 personnes. Enfin, nous avons le niveau 3 qui peuvent supporter jusqu’à 17 personnes. La dimension de la cabine de niveau 3 est de 2 m x 1,4 m.

Quant aux ascenseurs privatifs, ce sont des modèles qui sont installés à l’intérieur d’une maison à plusieurs niveaux. Ils sont plutôt de petite taille et réservés à 2 ou 3 personnes maximum en général. Contrairement aux ascenseurs classiques qui sont obligatoires pour des bâtiments de plus de 2 étages, les privatifs sont facultatifs. Notons également que les ascenseurs se différencient à travers leur système de fonctionnement. Les types les plus répandus sont d’une part les ascenseurs à système hydraulique qui sont employés en général pour les ascenseurs privatifs. D’autre part, nous avons le système électrique qui est utilisé pour les classiques.

Le coût

Le coût d’achat d’un ascenseur dépend en grande partie de sa dimension, ainsi que de son système de levage. À ces 2 caractéristiques, il faut bien évidemment ajouter la marque du constructeur, car cela reste un produit. Ainsi, en ce qui concerne le système de levage, le prix d’un ascenseur hydraulique peut être compris entre 20 000 et 50 000 euros. Quant à l’électrique, son prix varie en général entre 15 000 et 20 000 euros.

Le coût peut également être fixé en fonction de la performance de l’ascenseur, c’est-à-dire la hauteur maximale à laquelle il peut desservir. À ce niveau, les prix peuvent également aller jusqu’à 50 000 euros pour un ascenseur qui dessert 6 étages. Si votre bâtiment ne compte que 2 ou 3 étages en revanche, vous devrez débourser entre 15 000 et 35 000 euros.

Les frais d’installation

Pour installer un ascenseur, vous devez nécessairement faire appel à des structures spécialisées. Une fois contactée, la société vous propose un devis qui prend en compte les prix du matériel ainsi que le coût de la prestation, c’est-à-dire les frais d’installation. En général, ces frais sont fixés à 10 000 euros, mais ils peuvent aller au-delà en fonction de la structure. De ce fait, nous vous recommandons de prévoir des frais supplémentaires allant jusqu’à 3 500 euros.

Notez également que le délai d’installation va dépendre du type de fonctionnement de votre ascenseur. L’installation d’un ascenseur hydraulique peut prendre entre 5 et 9 jours. Pour ce qui est de l’électrique, il vous faudra prévoir un délai d’exécution beaucoup plus long. En général, les ascenseurs électriques sont installés sur une période allant d’une à deux semaines.

Les frais d’entretien

Vous savez certainement que ça ne servirait à rien d’installer un ascenseur à l’intérieur de votre maison ou dans votre bâtiment, et de ne pas faire régulièrement sa maintenance. Le risque est que vous pourrez vous retrouver quelques années plus tard ou même moins que ça à ne plus pouvoir l’utiliser. Que vous soyez propriétaire ou locataire, nous vous recommandons donc d’établir un programme d’entretien. La fréquence de l’entretien dépend de l’âge de votre installation, de son usage et du système de levage employé. Ainsi, un ascenseur neuf nécessite moins de régularité dans l’entretien qu’un ascenseur vieux de plusieurs années. Cet entretien pourra comprendre par exemple les différents dispositifs (sécurité et accessibilité, anti-incendie et solution anti-vandale) ainsi que l’état de la cabine elle-même.

Pour ce qui concerne les frais, ils dépendent également du type d’ascenseur que vous avez installé et du type d’entretien. En général, le coût de l’entretien est compris entre 1 000 et 3 000 euros pour un entretien annuel. Pour ce qui est des vérifications, elles coûtent au moins 2 000 euros pour des ascenseurs de 450 Kg et 2 500 euros pour un classique de 630 Kg.

Quelques aides et financements possibles

Aide de l’État

Dans sa politique d’aide aux personnes à mobilité réduite, l’État encourage les locataires à installer des ascenseurs dans leurs bâtiments. Concrètement, cela se fait par une aide financière à travers l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH). Cependant, la subvention de l’agence dépend de très près des ressources de chaque foyer. Ainsi, pour les foyers dits “très modestes”, l’ANAH prend en compte 50 % du montant total des travaux d’installation. L’aide maximale est néanmoins fixée à 10 000 euros. En ce qui concerne les foyers “modestes”, l’apport de l’ANAH prend en charge 35 % des travaux d’installation hors taxes avec un plafond de 7 000 euros d’aide. La différence entre les types de foyer se situe au niveau des revenus.

Si vous êtes une personne à mobilité réduite et que vous êtes copropriétaire d’un immeuble, vous avez la possibilité de contacter l’ANAH pour un projet d’installation d’immeuble. Mais avant, vous devez vous assurer d’avoir l’approbation des autres copropriétaires. Une fois le tout établi, vous pouvez saisir l’agence qui, après avoir étudié votre dossier, pourra vous accompagner dans la réalisation de votre projet.

Autres financements

Vous pouvez également bénéficier d’un prêt pour l’installation de votre ascenseur de maison ou de bâtiment, en vous adressant à une collectivité locale. Vous pourrez par exemple être accompagné grâce à des prêts dits “ascenseurs” comme le prêt de la CAF après avoir rempli un formulaire délivré par la mairie de votre localité. Le prêt de la caisse d’allocation familiale est une autre opportunité que vous pouvez saisir pour installer votre ascenseur privatif ou de maison. L’avantage est que vous pouvez en profiter que vous soyez propriétaire ou locataire à la condition que ce soit pour votre résidence principale.

À côté de ces aides, vous pouvez également bénéficier du financement de la prestation de compensation du handicap (PCH). C’est une aide qui s’adresse à tout citoyen résidant en France et en perte d’autonomie du fait de l’âge ou d’une situation de handicap. Vous avez enfin la possibilité de contacter votre assistante sociale, qui pourra vous indiquer d’autres moyens de bénéficier d’un financement, si vous présentez un handicap.

Notez pour finir que l’ascenseur de maison ou dans un bâtiment est beaucoup plus une nécessité qu’un luxe dans un pays comme la France où l’espérance de vie tourne autour de 80 ans. C’est une aide pour les seniors, mais également pour les personnes en situation de handicap. De plus, même les personnes en pleine possession de toutes leurs capacités physiques profitent des avantages de l’ascenseur privatif ou classique. S’il est vrai que son installation coûte, des aides et financements existent pour vous accompagner dans votre projet d’installation.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.