Ce site est un service privé d’information distinct des marques ou organismes officiels et non-affilié à ceux-ci.

Guide ITE : informations pratiques sur l’isolation thermique extérieure

Déc 28, 2021 | Habitat, Immobilier | 0 commentaires

Compte tenu du manque de réglementation en termes d’isolation thermique, de nombreux bâtiments ont longtemps été très gourmands en consommation d’énergie. En conséquence, plus de la moitié de la consommation en énergie de ces bâtiments était due à leur chauffage. Heureusement, depuis quelques années maintenant, ce secteur est de mieux en mieux structuré. Ainsi, nous assistons à la mise en place de diverses techniques d’isolation thermique. Au nombre de ces techniques, nous pouvons compter l’isolation thermique extérieure, plus connue sous son abréviation ITE. C’est d’ailleurs le choix vers lequel bon nombre de foyers français se tournent pour leurs besoins.

Comment fonctionne ce système d’isolation et quelles sont les aides déployées pour permettre à tous les ménages d’en bénéficier ? Si vous vous posez ces questions, nous vous invitons à parcourir attentivement cet article, dans lequel vous trouverez certainement les réponses à vos préoccupations.

Isolation ITE : comment ça fonctionne ?

L’isolation thermique extérieure ou ITE, est une technique d’isolation qui consiste à mettre une couche d’isolant sur les murs extérieurs de votre bâtiment. En général, les foyers ont recours à ce type d’isolation lorsqu’ils souhaitent renouveler la façade de leur bâtiment. La durée moyenne d’une isolation thermique extérieure est de 20 ans, mais elle dépend surtout du type d’isolant choisi.

Quel isolant pour l’ITE ?

Il existe 3 grands groupes d’isolants que vous pouvez envisager d’utiliser lorsque vous devez entreprendre des travaux d’isolement thermique par l’extérieur.

Le premier groupe est composé de laine de verre et de laine de roche : ce sont des isolants minéraux. Ces isolants ont fait leur preuve et peuvent également être utilisés dans le cadre d’une isolation acoustique. Le deuxième type d’isolants que vous pouvez utiliser pour l’isolation thermique extérieure est constitué d’isolants synthétiques. Dans ce groupe, vous trouverez des isolants faits à base de polystyrène extrudé, polyisocyanurate et polyuréthane. Enfin, vous avez les isolants naturels qui sont faits de fibres animales ou végétales. C’est le cas des isolants en fibre de bois, en laine de mouton ou en plumes de canard.

Les avantages de l’isolation thermique extérieure

Si de nombreux foyers préfèrent l’isolation thermique par l’extérieur aux autres techniques, c’est assurément pour ses multiples avantages.

En effet, l’ITE vous permet de faire des économies, notamment jusqu’à 25 % sur votre consommation en énergie. L’isolation thermique extérieure vous permet également de garder une température douce dans votre maison sur toute l’année. D’autre part, cette technique d’isolation vous permet de valoriser votre habitat grâce à l’embellissement que cela lui apporte. Ce qui peut vous être utile, dans le cas où vous souhaiteriez augmenter la valeur immobilière de votre habitation pour une location ou une mise en vente.

Par ailleurs, contrairement à l’isolation thermique par l’intérieur par exemple, l’ITE ne réduit pas l’espace de la maison, car le système est posé à l’extérieur. Enfin, cette isolation est facile à réaliser et elle constitue un bon moyen de protection de l’environnement.

Comment s’effectue la pose d’une isolation thermique par l’extérieur ?

Pour faire la pose de votre isolation thermique par l’extérieur, il est recommandé de faire appel à un professionnel. Il pourra par exemple vous conseiller dans le choix de votre isolant si vous ne savez pas lequel choisir.

En outre, avant de faire appel à un artisan, nous vous recommandons de vous assurer qu’il bénéficie du label RGE (reconnu garant de l’environnement). Une fois que vous avez choisi votre artisan, il fera la pose de votre isolation thermique extérieure en suivant le processus ci-dessous :

  • Pose de l’isolant choisi sur l’extérieur de votre mur
  • Application d’un support en cas de besoin sur la couche de l’isolation
  • Pose du revêtement de la façade.

Comme nous vous l’avons indiqué, l’isolation thermique extérieure peut durer en moyenne jusqu’à 20 ans après la pose. Cependant, n’hésitez pas à faire contrôler régulièrement votre installation dans le cas où vous soupçonneriez une faille dans son système.

Isolation thermique extérieure : les prix

Le coût de la pose de l’isolation thermique par l’extérieur dépend de plusieurs facteurs.

Le premier facteur que vous devez considérer est la configuration et la taille de votre maison. En effet, le prix est fixé au mètre carré. Ainsi, et logiquement, les grandes maisons coûtent beaucoup plus cher que celles qui ont une petite superficie.

Ensuite, vous devez tenir compte du type d’isolant que vous souhaitez pour le revêtement.

Enfin, vous devez prévoir la main d’œuvre de l’artisan auquel vous comptez faire appel. En effet, les artisans en tant que travailleurs indépendants fixent leurs tarifs en fonction de leurs standards. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est recommandé de demander des devis auprès de plusieurs artisans, afin de les comparer et de choisir la meilleure offre. Néanmoins, retenez que le coût moyen pratiqué en France est compris entre 100 et 150 €/m².

Quel financement pour votre isolation ITE ?

Pour faire votre isolation thermique par l’extérieur, vous pouvez financer les travaux vous-même si votre budget vous le permet. Dans ce cas, vous devez contacter des spécialistes reconnus pour la qualité de leurs travaux. Par contre, si vos moyens ne vous permettent pas de financer les travaux, vous pouvez bénéficier de certains financements.

Bénéficier de l’aide MaPrimeRénov’

Depuis le début de l’année 2020, l’agence nationale de l’habitat (ANAH) verse une subvention aux foyers pour l’isolation des murs de leurs bâtiments par l’extérieur. Cette aide est le résultat de la fusion de 2 aides précédentes jugées dépassées, à savoir le crédit impôt pour la transition énergétique et le programme Habiter Mieux Agilité. L’aide MaPrimeRénov’ est estimée à un virement bancaire allant jusqu’à 20 000 euros par foyer de toute catégorie sur une période de 5 années au plus. En outre, ce montant est octroyé aux foyers en fonction de leurs revenus. Pour les foyers à hauts revenus par exemple, l’aide est estimée à environ 15 €/m², tandis que les foyers aux revenus modestes sont aidés à hauteur de 60 €/m². Si vous faites partie d’un foyer à revenus très modestes, vous pourrez bénéficier d’un montant de 75 €/m² pour vos travaux d’isolation thermique extérieure.

Néanmoins, comme la plupart des aides, vous devez remplir certaines conditions pour pouvoir en bénéficier. Pour bénéficier de cette aide de l’ANAH, l’une des conditions est que le bâtiment qui doit bénéficier de l’isolation thermique extérieure doit être votre résidence principale. De plus, vous devez nécessairement faire réaliser vos travaux par des artisans certifiés RGE.

Bénéficier de l’aide Habiter Mieux Sérénité

L’aide Habiter Mieux Sérénité est une branche du programme Habiter Mieux qui existe depuis plus de 10 ans en France. Elle a pour mission d’accompagner financièrement les foyers à revenus modestes et très modestes en Île-de-France aussi bien que dans les autres régions de l’Hexagone. Pour savoir si vous faites partie d’un foyer modeste ou d’un foyer très modeste, vous devez comparer les revenus de tous les membres du foyer aux seuils fixés par l’ANAH. Par exemple, pour être un foyer à revenus très modestes en Île-de-France, le montant de vos revenus doit être inférieur 20 593 € pour un seul habitant. Pour un foyer qui compte 3 personnes toujours en Île-de-France, vous pouvez être considéré comme un foyer très modeste si les revenus des différents membres sont inférieurs ou égaux à 36 297 €.

Pour connaître le système de calcul et les différents seuils, vous pouvez vous rendre sur le site de l’agence nationale de l’habitat. Outre le fait de faire partie d’un foyer très modeste ou modeste, vous devez également remplir d’autres conditions afin de pouvoir bénéficier de l’aide Habiter Mieux Sérénité. Ainsi, votre habitat doit avoir plus de 15 ans en plus d’être votre résidence principale. Vous ne devez pas avoir déjà bénéficié de certaines aides ou acquis un logement HLM sur une période de 5 ans. Si vous êtes éligible, vous pourrez bénéficier d’une prime d’un montant allant jusqu’à 15 000 €.

Les certificats d’économie d’énergie des fournisseurs

Les fournisseurs d’énergie opérant sur le territoire français proposent des aides sous forme de primes et de prêts bonifiés. Ces aides ont pour objectif de permettre aux foyers de réaliser leurs installations thermiques par l’extérieur pour ceux qui n’ont pas suffisamment les moyens de le faire. Vous pouvez bénéficier de ces aides appelées Certificats d’économies d’énergie (CEE) peu importe votre région, à la condition que votre foyer vive dans la précarité. En outre, le montant de l’aide octroyée par les fournisseurs d’énergie diffère d’une région à une autre.

Isoler votre bâtiment grâce à l’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est un prêt dont vous pouvez bénéficier, si vous souhaitez réaliser les travaux d’isolation thermique extérieure de votre bâtiment. Ce prêt est à la disposition de toute personne et accessible sans condition de ressource. L’éco-prêt à taux zéro est fixé à un montant maximal de 15 000 €.

Réaliser votre ITE avec le chèque énergie

Vous pouvez également réaliser votre isolation thermique extérieure avec le chèque énergie. Cette aide consiste en un montant envoyé directement sur le compte des propriétaires ou des locataires sans démarche préalable de leur part. Cependant, elle est envoyée en fonction des ressources et du nombre de personnes que comptent les foyers bénéficiaires.

Pour conclure, retenez que l’isolation thermique extérieure ou ITE est l’une des techniques les plus employées en France en raison des avantages qu’elle présente. Vu le coût des travaux d’installation de l’ITE, certaines aides existent pour alléger les dépenses. Toutefois, elles sont soumises à des conditions qui, si vous les remplissez, vous permettront de mener des démarches pour bénéficier de ces aides qui sont par ailleurs cumulables.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.