Ce site est un service privé d’information distinct des marques ou organismes officiels et non-affilié à ceux-ci.

Tout savoir sur le ratio hypothécaire

Juil 20, 2022 | Finance | 0 commentaires

Pour espérer obtenir un financement immobilier qui implique un gage, il faut être assuré d’avoir le ratio hypothécaire qui convient. Il est, en effet, un indice déterminant pour être admissible à un rachat de crédit. En clair, les financiers en tiennent compte pour vous permettre d’obtenir le prêt que vous sollicitez. Que signifie le ratio hypothécaire ? Comment se calcule-t-il ? Cet article vous aidera à avoir une compréhension plus claire au sujet du ratio hypothécaire.

Ratio hypothécaire : définition

Le ratio hypothécaire est un indice qui situe sur la possibilité de bénéficier d’un rachat de crédit. Il permet en effet de faire le calcul du montant maximum qu’il est possible d’emprunter dans le cadre d’un rachat de crédit. Il tient compte du prix du bien immobilier concerné par la garantie. Le ratio hypothécaire permet ainsi d’évaluer la possibilité de procéder ou non à un rachat de crédit par prêt hypothécaire. Le ratio hypothécaire se situe de façon générale entre 70 et 80 %. Un ratio hypothécaire trop élevé peut avoir pour conséquence le refus d’une demande de rachat de crédits par la banque.

Calcul du ratio hypothécaire pour un rachat de crédit

Pour faire le calcul du ratio hypothécaire pour un rachat de crédit, il faut procéder de lamanière ci-dessous :

Ratio hypothécaire = (Montant du prêt du rachat / valeur du bien immobilier) x 100

Si, par exemple, votre bien immobilier est évalué à 500 000 euros, pour être admissible et percevoir un prêt hypothécaire afin de financer un projet, votre ratio hypothécaire doit être compris entre 70 et 80 % de ce montant. Pour que votre projet soit validé par la banque, le montant à financer ne doit pas être au-dessus de 350 000 euros pour un ratio à 70 % et 400 000 euros pour 80 %.

L’organisme prêteur pourra mesurer le risque de l’opération en fonction du pourcentage obtenu. Le risque est plus important lorsque le ratio est élevé. Le montant à financer ne doit donc pas être plus élevé que la valeur de bien. Au-delà de 70 et 80 %, votre dossier peut ne pas être sélectionné. Votre demande de rachat de crédits peut par conséquent ne pas être accordée.

Les catégories de rachat de prêts

Les formules de rachat de crédits qui existent sont au nombre de 4. Le choix diffère d’un cas à un autre et dépend de votre capacité à rembourser l’emprunt et des conditions exigées par l’établissement qui est chargé de lisser vos prêts. Dans les prochaines lignes, nous allons vous présenter les différentes formules de rachat de prêts et leurs caractéristiques.

  • Rachat des crédits à la consommation :

Le particulier ne doit payer qu’un seul crédit à rembourser sur l’ensemble de ses emprunts, à l’exception de ceux utilisés pour financer un bien immobilier. Il bénéficie également d’un allégement d’intérêts.

  • Le rachat de crédit hypothécaire destiné aux propriétaires :

Pour ce type de rachat de crédit hypothécaire, c’est votre banque qui se charge de faire le rachat de vos emprunts auprès de vos créanciers. L’objectif ici est d’aboutir à un unique prêt qui sera remboursé avec un taux réduit sur une période plus longue. Cependant, cette période ne dépasse pas 25 ans.

  • La formule de rachat de crédit conçue pour les propriétaires :

Cette formule vient alléger le total de toutes les mensualités liées à tous vos emprunts immobiliers. Il vous permet de bénéficier du remboursement unique qui va jusqu’à 35 ans. Pour ce faire, un seul ou plusieurs de vos biens personnels doivent être mis en gage.

  • Le rachat qui rassemble à la fois 2 formules :

Il s’agit dans ce cas d’un rachat qui concerne à la fois un prêt immobilier et un crédit à la consommation.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.