Ce site est un service privé d’information distinct des marques ou organismes officiels et non-affilié à ceux-ci.

Quelles sont les différentes formes de commerce

Jan 26, 2022 | Entreprise | 0 commentaires

L’une des premières décisions que vous aurez à prendre en tant que propriétaire d’un commerce, est de savoir comment organiser votre commerce ? Pour vous assurer que vous faites le meilleur choix pour votre nouveau commerce, vous devez comprendre les avantages et les inconvénients de chaque forme d’organisation commerciale.

Tous les commerces doivent disposer d’un certain cadre juridique, qui définit les droits et les devoirs de toutes les personnes impliquées dans la propriété. Le type de commerce détermine le formulaire de déclaration de revenus à remplir, ainsi que les obligations légales du commerce et de ses actionnaires.

Il s’agit d’un choix important qui a des conséquences à long terme. Si vous n’êtes pas sûr du type de commerce qui convient à votre organisation, vous devriez consulter un spécialiste.

Quelle forme de commerce choisir ? : présentation du commerce intégré

C’est un commerce qui est constitué de deux personnes ou plus, qui se partagent la propriété d’un commerce unique situé dans deux ou plusieurs localisations. Les partenaires de ce type de commerce sont généralement des associés, actionnaires ou membres de la même famille.

Les partenaires doivent avoir un accord formel qui décrit :

  • comment les décisions seront prises ;
  • comment les gains seront divisés ;
  • comment les désaccords seront réglés ;
  • comment de nouveaux participants seront acceptés dans la gestion du commerce ;
  • comment les partenaires peuvent être rachetés ;
  • et pour finir, comment le partenariat sera dissous si nécessaire ?

Les commerces intégrés sont souvent gérés par des salariés embauchés par les propriétaires du commerce.

Les avantages

Le commerce intégré présente de nombreux avantages, en voici quelques-uns :

  • il est facile à établir ;
  • une organisation simple des différents points de vente ;
  • l’organisation des prix et de la structure commerciale revient directement aux associés ;
  • une organisation directe des équipes.

Les inconvénients

Tout de même, cette forme de commerce présente quelques inconvénients :

  • les associés sont conjointement et individuellement responsables des actions des autres associés ;
  • les bénéfices doivent être partagés avec les autres associés ;
  • l’investissement des capitaux est important.

Qu’en est-t-il du commerce indépendant isolé ?

Les propriétaires de cette forme de commerce sont des commerçants indépendants de tous les réseau ; ils exercent leurs activités sous une forme de structure légale indépendante et n’ont aucun lien de capitaux avec d’autres commerces ou entreprises. Ils sont aussi indépendants de tout réseau ou regroupement. Ils sont généralement seuls à gérer leur commerce ainsi que les opérations quotidiennes de leur entreprise.

Avantages

Nous citons :

  • une indépendance totale dans les actions ;
  • tous les bénéfices reviennent directement au propriétaire ;
  • le propriétaire prend toutes les décisions et a le control total sur commerce ;
  • c’est la forme de commerce la plus facile et la moins coûteuse à organiser.

Inconvénients

Malgré les avantages, il comporte quelques inconvénients :

  • c’est un commerce isolé ;
  • ne bénéficie d’aucune aide ;
  • il faut un temps considérable pour développer la réputation du commerce ;
  • il est constamment en concurrence avec la réputation des grandes enseignes.

La forme de commerce indépendant organisé

Elle désigne un type de commerce alliant la robustesse de l’entrepreneuriat autonome et le pouvoir des réseaux organisés. On distingue deux grandes formes de commerce indépendant organisé.

La franchise

C’est une sorte de licence qui permet à un franchisé d’offrir un produit ou un service sous le nom commercial du franchiseur, en lui donnant accès à ses connaissances commerciales, ses procédures et ses marques commerciales uniques. Le franchisé paie souvent au franchiseur un coût initial de démarrage, ainsi que des droits de licence annuels, en échange de la propriété d’une franchise.

Les avantages sont :

  • c’est un commerce à grande réputation ;
  • c’est un système évolué et reconnu ;
  • un accompagnement lors de l’établissement du commerce ;
  • un entraînement à la méthodologie : avec assistance et accompagnement ;
  • une centralisation des achats.

Les inconvénients sont :

  • les frais de droit sont importants ;
  • une grande exigence des franchiseurs ;
  • une liberté limitée.

La forme de commerce associé

Cette forme est souvent dirigée sous un statut de société paritaire ; c’est un dispositif qui évolue à partir du principe d’une centralisation des achats, l’objectif est de partager les ressources et le potentiel.

Les commerçants sont légalement autonomes, mais ils se rassemblent afin de se consolider sur le terrain économique.

Les avantages sont :

  • une mise en commun des ressources et des investissements ;
  • un échange de compétences, d’expériences et de connaissances ;
  • une assistance fiscale, légale, administrative et financière ;
  • une liberté relativement étendue pour intégrer et quitter le groupe.

Les inconvénients sont :

  • les frais d’adhésion au groupe ;
  • une durée de participation aux opérations du groupe.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.