Ce site est un service privé d’information distinct des marques ou organismes officiels et non-affilié à ceux-ci.

Ouvrir une franchise : Qu’est-ce qu’il en est ?

Juil 13, 2022 | Entreprise | 0 commentaires

En France, le concept de Franchise a rapporté un chiffre d’affaires estimé à plus de 55 milliards en 2016. Le paysage de la franchise est en pleine évolution sur le territoire national et dans le monde. Alors si vous envisagez de monter ce business model, il convient d’en connaître les différentes caractéristiques pour faire votre choix en conséquence.

Pour vous éclairer, nous vous donnerons dans ces paragraphes, une définition de ce modèle d’entreprise, ensuite les prérequis pour ouvrir une franchise. Nous présenterons également les avantages pour les franchiseurs et les franchisés et enfin les différents types de franchises.

Définition de la franchise

Une franchise est un contrat commercial qui met en collaboration deux parties. Une propriétaire d’une marque ou d’une enseigne (franchiseur) et une autre entreprise (franchisée). Le franchiseur et le franchisé sont autonomes sur le plan juridique et financier. Le franchiseur permet au franchisé d’utiliser ses droits corporels, notamment ses marques, sa dénomination commerciale, ses licences. Le franchisé, quant à lui, jouit du droit d’exploiter le business model de la marque. Il a aussi la possibilité de vendre les produits, les services de la marque du franchiseur selon les clauses du contrat. En retour, le franchisé paie au franchiseur des redevances forfaitaires évaluées en pourcentage de son chiffre d’affaires. Toutes ces aides et apports du franchiseur devraient permettre au franchisé d’accéder à une croissance plus rapide de son activité.

Comment ouvrir une franchise ?

L’ouverture d’une franchise nécessite de franchir des étapes importantes. Dans un premier lieu, il est conseillé de faire une bonne évaluation de son projet de création et de bien fixer ses objectifs. C’est pourquoi, il est primordial de faire le choix d’un domaine d’activité en adéquation avec ses compétences et son savoir-faire. Vous avez le choix entre plusieurs secteurs, notamment l’immobilier, la restauration, le bâtiment, le commerce. Avant de vous engager, il est important de procéder à une étude de marché qui vous permettra de déjouer certains pièges. En second lieu, vous avez le choix du meilleur franchiseur qui constitue une étape capitale dans votre démarche. En effet, c’est ce dernier qui va contribuer à la croissance de votre activité. Pour ce faire, vous pouvez faire des visites intéressantes dans des salons professionnels où vous croiserez de nombreux franchiseurs. Ainsi, il sera plus aisé d’apprécier les différentes stratégies marketing et commerciales que proposent ces derniers.

Il va falloir également réunir les moyens financiers nécessaires au projet de création de votre franchise. Vous pouvez recourir, pour ce faire, aux établissements bancaires en vue de demander de l’aide. Il faudra également veiller au choix du local qui vous servira de cadre d’implantation de votre entreprise. Vous devez en trouver un qui donne une bonne visibilité. Il va falloir effectuer des démarches administratives en rapport avec le statut juridique, le recrutement des salariés, la signature du contrat.

Statut juridique de la franchise

Pour ouvrir une franchise, vous êtes dans l’obligation de choisir un statut juridique. Les structures juridiques qui conviennent dans ce cas sont la SAS, la SARL, la SASU et l’EURL. Elles tiennent un rôle crucial dans la protection du domaine de l’enseigne franchisée. Ainsi, vos propres biens ne seront pas utilisés pour rembourser les créditeurs de la société en cas d’échec du projet. Le statut juridique est déterminé en fonction du nombre de personnes ou d’associés en partenariat dans le projet. Lorsque l’entreprise est franchisée par une seule personne, il convient d’opter pour la SASU ou l’EURL. Par contre, si elle est constituée avec plusieurs associés, vous devez choisir entre une SARL ou la SAS. Néanmoins, pour opter pour le meilleur choix, il faudra également prendre conseil auprès des autres entrepreneurs franchisés.

La Franchise : les obligations du contrat à respecter

Les deux parties en association dans une franchise sont tenues par le respect de certaines obligations. Le franchiseur se doit d’accompagner le franchisé pour une meilleure utilisation de sa marque. Il doit l’assister tout au long des différentes étapes de l’ouverture de sa franchise et assurer une protection à sa marque. De façon permanente, il doit veiller au succès du projet à travers des visites régulières et des contrôles chez le franchisé. Le franchisé quant à lui, doit mettre en pratique la stratégie marketing et commerciale développée par le franchiseur. Pour s’approvisionner, le franchisé doit se tourner vers les fournisseurs qui lui seront recommandés par le franchiseur. En un mot, le franchisé se doit de suivre à la lettre les normes établies par le franchiseur. Si ces obligations contractuelles sont respectées de part et d’autre, chacune des parties pourra en tirer profit.

Tout savoir - ouvrir une franchise

Les avantages d’ouvrir une franchise

Nul ne se lance dans un projet pour échouer. Monter une franchise présente des avantages à la fois pour le franchiseur que pour le franchisé. À chacun de jouer sa partition en respectant ses engagements pour profiter au maximum de ce partenariat.

Pour le franchiseur

Le franchiseur grâce à ce partenariat augmente le nombre de points de vente de ses services et ses produits. Il va par conséquent accroître sa visibilité à travers des éléments distinctifs de sa marque tels que le slogan, le logo, la charte graphique. Il pourra ainsi rentabiliser sa marque, car désormais, il ne fera plus face aux charges comme la location des locaux qui incombent au franchisé. Le franchiseur n’est pas concerné par les coûts directement liés à ce type de dépenses. Il pourra ainsi accélérer l’écoulement de ses produits étant donné que le franchisé s’approvisionne auprès de lui.

Pour le franchisé

Avec peu de capitaux, le franchisé peut faire croître rapidement son activité grâce à la notoriété et au savoir-faire de la marque du franchiseur. Il bénéficie d’un concept qui marche déjà et profite surtout de l’expertise du franchiseur. Évoluant sous la coupole d’une marque souvent déjà connue, le franchisé profite de sa visibilité et de sa notoriété pour se déployer. Il a, à sa disposition, la clientèle du franchiseur et réalise rapidement les bénéfices. Le franchisé profite des outils technologiques et d’autres infrastructures telles que le site Internet développé par le franchiseur. Il a également accès à la plateforme de distribution et bénéficie d’une assistance pour la gestion de stocks.

Comment ouvrir une franchise sans apport personnel ?

De manière théorique, l’apport personnel est obligatoire pour l’ouverture d’une franchise. De nombreuses marques proposent des partenariats accessibles avec un apport en dessous de 5000 euros. Vous devez donc disposer d’un minimum d’investissement même pour un concept qui ne demande ni un local, ni de stock. Cependant, il existe des franchises qui ne demandent pas d’apport personnel. Il s’agit des services à la personne. Nous pouvons identifier les secteurs comme :

  • l’immobilier, notamment la franchise d’agent immobilier indépendant
  • l’assistance technique et informatique
  • les services d’entretien et de nettoyage des maisons et des jardins
  • les services de facilitation de la vie des personnes âgées

Les différents types et exemples de franchise

Chaque type de franchise possède ses particularités qui peuvent aider le franchisé à effectuer un choix. Ce dernier peut ainsi opter pour la franchise de service, de production ou la franchise de distribution.

La franchise de service

Pour le bon fonctionnement d’une franchise de service, il revient au franchiseur d’apporter son savoir-faire et ses connaissances au franchisé. Le franchiseur partage ainsi son expertise avec le franchisé. Ce dernier transmet à son tour les méthodes de travail à d’autres personnes. Pour le cas de la franchise de service, il ne s’agit pas de produit à proprement parler. Ici, c’est le savoir-faire qui est transmis d’un franchisé à un autre qui à son tour se chargera de former ses équipes. Les différentes prestations dans le cadre des services effectuées par le franchisé se font sous la dénomination commerciale ou l’enseigne du franchiseur. On retrouve la franchise de service dans les secteurs tels que la location de voiture, l’hôtellerie, l’esthétisme, la coiffure, comme les salons Franck Provost.

La franchise de distribution

C’est le modèle de franchise le plus courant dans le monde. Le franchisé est en quelque sorte un revendeur de la marque. Il réceptionne les produits que le franchiseur fabrique ou choisit auprès d’un partenaire par rapport à leur apparence complémentaire. Ici, le franchiseur est le seul qui gère les produits qu’il sélectionne et répartit à l’ensemble de ses franchisés. Les chaînes de Fastfood font partie des franchises de distribution les plus célèbres. Nous pouvons citer Mcdonald’s, Domino’s Pizza, Yves Rocher

La franchise de production ou industrielle

Comme lors de l’ouverture d’un commerce, l’objectif de cette franchise est de travailler à l’augmentation de la production, de son rendement et de sa qualité. Elle veille également à un bon retour sur investissements d’un produit. Elle développe de façon indépendante les produits souhaités par la maison mère puis les remet en vente sous le nom de celle-ci. La franchise de production influence l’élaboration d’un produit. Nous pouvons citer la société Coca-Cola, la marque Nutella, les produits Yoplait et Danone dont la production et la distribution se font sur le plan local grâce à des contrats de franchise industrielle.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.