Ce site est un service privé d’information distinct des marques ou organismes officiels et non-affilié à ceux-ci.

Entreprise : quels critères considérer pour vos nouveaux locaux ?

Mai 30, 2022 | Entreprise | 0 commentaires

Nombreux sont les acquéreurs qui s’intéressent de plus en plus à l’achat de nouveaux locaux. En effet, même si acheter un local neuf revient plus cher, il faut cependant reconnaître qu’il y a de nombreux avantages dans l’acquisition de ce type de bien. Découvrez quels critères il faut considérer pour les nouveaux locaux de votre entreprise.

Entreprise : les avantages d’acheter des locaux neufs

Acheter dans le neuf vous offre des conditions fiscales avantageuses selon Ceddia Promotion, spécialiste de la promotion immobilière de locaux d’entreprises. Qu’il s’agisse de logements, de bureaux ou pour tout autre bien immobilier, vous en tirerez profit. Ainsi, les atouts qu’offre l’achat d’un bien immobilier neuf peuvent se classer en diverses catégories.

Les avantages fiscaux et financiers

Lorsque vous acquérez un bien immobilier neuf, vous pouvez profiter d’allégements sur le plan fiscal. En effet, un local neuf a une fiscalité beaucoup plus flexible comparée à un bien ancien. Après l’achèvement des travaux de votre construction, précisément au cours des deux années consécutives à la fin des travaux, vous avez droit à des aides fiscales exclusives. En plus de ces avantages, vous bénéficiez des aides d’achat au logement ci-dessous :

  • une réduction des droits de mutation qui représentent 2 à 3 % du prix d’achat pour l’acquisition d’un appartement ou d’une maison,
  • l’obtention du prêt à taux zéro (PTZ) si vous êtes primo-accédant,
  • une baisse du taux de la TVA à 5,5 % à la place et 20 % sur certaines opérations,
  • l’octroi du prêt social location-accession,
  • la loi Pinel grâce à laquelle, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt d’un montant pouvant atteindre jusqu’à 63 000 euros, pour un investissement locatif selon la durée de location.

Hormis ces avantages fiscaux, sur le plan juridique, vous pouvez profiter d’une couverture sur une durée de 10 ans, dans le cadre d’un investissement locatif d’un bien immobilier neuf par exemple.

Une protection juridique

Lorsque vous achetez des locaux neufs, vous êtes couvert par des garanties. Nous pouvons citer les garanties constructeur suivantes :

  • La garantie décennale : elle est complémentaire à la garantie biennale pour une période de 10 ans. Elle concerne les éléments qui pourraient affecter la solidité de l’ouvrage, notamment une étanchéité défectueuse, les terrasses, les murs, la toiture et les plafonds.
  • L’assurance dommage-ouvrages : le promoteur est tenu par l’obligation de faire une souscription à cette assurance. Elle lui permet de financer les réparations en rapport avec la garantie décennale. Cela avant la délivrance d’une éventuelle décision de justice qui situe la responsabilité de chaque partie concernant les dommages.
  • La garantie de parfait achèvement : elle couvre les dysfonctionnements constatés tout au long de l’année suivant la remise du bien neuf. Dans ce cas, c’est le promoteur qui est chargé d’effectuer les réparations.
  • La garantie du bon fonctionnement ou biennale, elle court sur une période de deux années après la livraison du bien. Ce sont les défaillances observées au niveau des éléments électriques, des robinets, des volets. Elles doivent être réparées à la charge du promoteur.

Notez que ces garanties doivent être respectées par le promoteur pour la sécurité des acheteurs.

Des bâtiments aux normes écologiques récentes

Les locaux neufs sont bâtis en tenant compte de la norme RT 2012. Les promoteurs intègrent plusieurs éléments lors de la construction du bien. Il s’agit de l’isolation thermique et phonique, de l’orientation du bâtiment et de l’usage des énergies renouvelables. La construction de bâtiments respectant la norme RT 2012 vous aide à réduire votre consommation d’énergie et par conséquent à faire des économies. Lorsque vous acquérez un bien neuf, vous profitez des atouts propres à ce type de bien.

Les critères à considérer pour vos nouveaux locaux

Pour effectuer le choix de vos nouveaux locaux, il faut être attentif à certains critères afin d’éviter de faire une mauvaise affaire. Que ce soit pour un bien immobilier, un local professionnel ou commercial, les critères ci-dessous sont à prendre en compte.

La situation géographique

Un accès facile est l’un des premiers critères à prendre en compte pour l’acquisition de vos nouveaux locaux. Il est donc important, voire primordial d’examiner la desserte routière ou les services de transport en commun avant d’opter pour un local donné. Il faudra en conséquence vous renseigner sur l’existence ou non de commerces, d’écoles si vous avez des enfants ou au cas où vous comptez faire louer à des familles. S’il s’agit en revanche d’un local commercial, vos clients devront facilement avoir accès à votre entreprise.

La disponibilité

De façon générale, l’offre pour un local neuf est plus rare que l’ancien. A priori, faute de terrains disponibles, les nouvelles constructions sont plus éloignées du centre-ville. L’acquisition d’un nouveau local à cet endroit n’est pas une tâche aisée et le coût va être forcément plus élevé. Par ailleurs, si vous construisez un logement ou achetez un appartement neuf sur plan, vous devez intégrer un délai de 10 à 30 mois entre la signature du contrat et l’emménagement.

Le coût

Acheter dans le neuf nécessite de disposer d’un gros budget. Le prix est dès lors un critère de choix à ne pas négliger pour l’acquisition de locaux neufs. Pour l’achat de bureaux neufs par exemple, le prix au mètre carré qui vous sera proposé est 15 % à 20 % plus élevé.

Investir dans le neuf bien que demandant un certain budget, présente de nombreux atouts sur le long terme. C’est donc un investissement pérenne que ce soit en termes de fiscalité et d’économies d’énergie. Il convient par conséquent d’étudier minutieusement les différents critères pour faire le bon choix pour votre entreprise.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.