Ce site est un service privé d’information distinct des marques ou organismes officiels et non-affilié à ceux-ci.

Quelle est l’histoire de la bourse du commerce ?

Jan 12, 2022 | Entreprise | 0 commentaires

La bourse de commerce est située en plein cœur de Paris est aujourd’hui destinée exclusivement pour les œuvres de François Pinault. Ce dernier est un homme d’affaire français qui est milliardaire et il figure parmi les dix plus grands collectionneurs d’art contemporain dans le monde, une fierté pour la France.

Les travaux de rénovation ont coûté plus de 160 millions d’euros ; ils ont débuté en 2017 pour s’achever trois an plus tard, en pleine pandémie de la Covid-19. C’est un lieu ouvert au grand public depuis le 24 mai 2021 et les visiteurs ne peuvent que s’émerveiller devant les différents chefs-d’œuvre qui sont exposés.

La bourse du commerce : quelles est son histoire ?

La bourse de commerce englobe 5 siècles d’histoire d’architecture et c’est une sorte de feuilletage ; ce qui veut dire qu’à chaque siècle, ce bâtiment a changé d’architecte et de fonction, mais tout en gardant la même forme ronde.

À la renaissance, c’était le palais de Médicis. Il a été detruit au 18e siècle, mais il subsiste la colonne Médicis, sur laquelle, il y a a fort longtemps, les astrologues pouvaient contempler les étoiles et faire leurs prédictions.

Au 18e siècle, c’était une halle pour y stocker du blé en plein centre de la ville pour ainsi éviter la famine. Mais elle était bien visible, de manière à ce que le peuple s’aperçoive que le pouvoir prenait soin de lui et de sa subsistance.

Au 19e siècle, il n’y avait plus besoin d’une halle au blé puisque le chemin de fer était arrivé et, il était devenu très facile de faire ramener à la ville tout ce qu’il fallait en matière de blé ou de céréales et donc, il fallait trouver à ce bâtiment une nouvelle vocation.

C’est à partir de 1889, lorsqu’a eu lieu l’exposition universelle de Paris, celle qui allait donner naissance à la tour Eiffel et avec le décor du 19e siècle, qui avait complètement recouvert le décor du 18e siècle, que l’ensemble de la bourse de commerce s’est inscrite dans le patrimoine culturel.

Le but principal était de préserver ce patrimoine, mais la charpente métallique a été conservée et c’est la charpente métallique la plus ancienne d’Europe.

Faire une visite virtuelle dans la bourse du commerce

François Pinault est le symbole de redémarrage de la culture française dans le monde entier ; l’ouverture de la bourse du commerce collection François Pinault a permis à l’artiste d’exprimer son art devant tous les visiteurs et ils n’étaient vraiment pas déçus.

Nous allons vous décrire ce joyeux architectural à travers une visite virtuelle, bien que nous ne saurons jamais vous le décrire a sa juste valeur :

  • à 20 mètres de hauteur : flottent 3 drapeaux signés Ronan Bouroullec et Erwan, qui signalent l’entrée de la bourse du commerce inauguré le 22 mai ;
  • avec plus de 6800 m2 prévus pour la collection de François Pinault : environs 200 œuvres de ce grand artiste y seront déposées. Ces œuvres expriment des problématiques politiques, sociales, identitaires et montrent une fois de plus les liens étroits entre l’art et la vie en général ;
  • l’une des installations est l’œuvre de Urs Fischer installée au centre de la rotonde : c’est une œuvre particulière et François Pinault avait précieusement choisi les œuvres qu’il voulait déposer et c’était celle ci qu’il désirait à cet endroit précis ;
  • une œuvre composée de 9 éléments réalisés avec une cire pigmentaire ;
  • une allégorie de la fuite du temps : un hommage à l’impermanence et à la vanité. C’est une copie grandeur nature d’un des chefs-d’œuvre de la renaissance italienne, dont l’originale est à Florence, c’est une œuvre de marbre symbole de l’art classique, mais cette réplique est faite de cire et il y a des dizaines de mèches et aux premiers instants de l’exposition, on allume ces mèches et tout ce qui est vertical et monumental va peu à peu fondre et il faut savoir qu’elle a la fin de l’exposition, tout aura disparu.

Parmi ces sujets de cire, il y a :

  • une chaise de jardin monobloc : symbole de la standardisation des formes ;
  • une paire de sièges d’avion de classe économique : qui est le symbole de la mondialisation et de la culture localisée.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.